Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

Sur les traces de Cocteau sur la côte d'Azur : lieux insolites et musée Cocteau à Menton



Jean Cocteau, prince frivole, touche à tout de génie, poète, dessinateur, peintre, cinéaste, romancier, céramiste… Cocteau est le fil rouge qui relie toutes les disciplines artistiques et toutes les personnalités emblématiques qui ont créé le mythe de la Côte d’Azur. Il y a porté une empreinte importante et indélébile sur la Riviera, aujourd’hui célébrée par la création d’un Musée à Menton -Le Musée Jean Cocteau – Séverin Wunderman- qui lui est dédié et qui devient ainsi la première et la plus importante ressource publique mondiale de son œuvre. Il sillonne au long du 20ème siècle, le littoral azuréen et au travers de ses amitiés ira même au-delà. Nous vous invitons à suivre ses pas sur plus de 50 ans de sa vie.



Le musée Cocteau - Séverin Wunderman

En acceptant la donation Séverin Wunderman, la ville de Menton s’est engagée à créer un nouveau musée dédié au poète protéiforme. Le bâtiment occupe une surface de 2700 m², au pied de la vieille ville, face au marché couvert et à proximité du Bastion, un fortin dont Jean Cocteau a conduit la restauration. L’architecte Rudy Ricciotti a conçu un musée très bas (un seul niveau de sous-sol), minéral, qui décline le thème méditerranéen du portique devant les façades.
Celui-ci présente l’œuvre du poète sous toutes ses facettes, des années 1910 aux années 1950 : poésie de poésie, poésie graphique, poésie plastique, poésie de théâtre et poésie de cinéma. Outre les espaces d’exposition permanente, le musée offre des espaces d’expositions temporaires, des ateliers pédagogiques et des espaces de documentation, ainsi qu’un auditorium et un café, qui permettent d’accueillir une programmation culturelle ambitieuse.

Jean Cocteau a toujours entretenue une relation privilégiée avec la ville de Menton. Lors d’une flânerie, il découvre le Bastion, fortin du XVII ème siècle inséré dans la jeté du port. Celui-ci avait perdu son caractère défensif. Cocteau va y réaliser une dernière œuvre, son mémorial. Le poète à lui même présidé la restauration de cet édifice impressionnant. Il a dessiné les mosaïques qui ornent le sol, celle du rez de chaussée et celles des embrasures des fenêtres au premier. Il a conçu les vitrines en fer forgé qui présentent ses céramiques zoomorphes. Tout ici évoque l’artiste, ses plaisirs et ses tourments, ses incertitudes et ses recherches, ses amitiés. Et aussi, omniprésent, cet amour pour une ville qu’il a pour l’éternité marquée de son sceau.

Musée Jean Cocteau
Bastion du Vieux Port
06500 Menton
Tél. 33 (0)4 93 57 72 30.
Entrée : 3 €
Tarif groupes : 2,25 €
Visite guidée sur le site de France-culture

La Salle des Mariages de Menton

Sur les traces de Cocteau sur la côte d'Azur : lieux insolites et musée Cocteau à Menton
En 1957 et 1958, à la demande de Monsieur Francis Palmero, Maire de Menton, Jean Cocteau décore la Salle des Mariages. Tout dans cet salle magnifique a été concu par la main du maître. Les peintures murales bien entendu mais aussi les portes en bois à motifs en pointes de diamants, les tapis style léopard et les candélabres en bronze. Point d’orgue de cette allégorie : Les portraits d’amoureux éternels y sont retracés dans un méandre de lignes.
Durant deux années Cocteau, « fatigué de l’encre et de la table » comme il l’a écrit, s’est consacré à ce décor grandiose.

Mairie de Menton - Place Ardoïno
Tél. (+33) 0 4 92 10 50 00
La salle des mariages est ouverte tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h. sauf le samedi, le dimanche et les jours fériés .
Visite guidée sur le site de France-culture

Chapelle Saint- Pierre de Villefranche-sur-Mer

Sur les traces de Cocteau sur la côte d'Azur : lieux insolites et musée Cocteau à Menton
Cette Chapelle de style roman (XIVème siècle) est dédiée à Saint Pierre, patron des pêcheurs. Lieu de culte à son début, elle sert alors de réserve pour le matériel de pêche (filets etc). Elle abrite aussi la prud’homie des pêcheurs.

En 1957, après de nombreux séjours à l’hôtel Welcome, Jean Cocteau (écrivain, cinéaste, peintre du XXème siècle), décide, avec l’accord des pêcheurs, de redécorer, en signe d’amitié, la chapelle (extérieur et intérieur). On peut y découvrir aujourd'hui des passages de la vie de St Pierre (patron des pêcheurs), les chandeliers de l’apocalypse (cuits dans les fours de Valbonne), des scènes locales (hommages aux Saintes Maries de la Mer et aux Demoiselles de Villefranche).

Horaires d'ouverture
De 10h à 12h et de 15h à 19h (Printemps - été)
De 10h à 12h et de 14h à 18h (Automne - Hiver)
Fermée le Lundi, le 25 Décembre.
Fermeture annuelle de mi-novembre à mi-décembre

Tarif : 2.50€ (Individuel) (Gratuit pour les moins de 15 ans) / 2.00€ (Groupe)
Tél :+ 33 (0) 4 93 76 90 70

Cocteau et Marais

1937 : C’est la première rencontre avec Jean Marais (1913-1998) au cours d’une audition des élèves de Raymond Rouleau pour “OEdipe Roi” :
“Jean-Pierre Aumont pressenti pour jouer Galahaad dans Les chevaliers de la table ronde déclare forfait. Je passe une audition et c’est à l’issue d’une lecture de texte que je rencontre Jean Cocteau. Nous sommes en 1937. Le lendemain Cocteau m’adresse un télégramme me priant de venir chez lui à l’hôtel de Castille. Il me dit : “ Une catastrophe est arrivée. Je suis amoureux de vous. Je lui réponds : moi aussi. Mais il faut reconnaitre qu’à cet instant, je mentais au poète. Cocteau avait 48 ans et je le trouvais vieux, moi qui n’avait que 24 ans. Mais huit jours plus tard, j’adorais Cocteau”. interview de Jean Marais (Télé Star - 17 avril 1993).
Leur relation durera 20 ans.

> Re-découvrez les plus photos du couple COCTEAU - MARAIS dans notre diaporama




Inscription à la newsletter