Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

Manga, vous avez dit manga lesbien ?



Quand certains cherchent encore chez les vendeurs de BD des titres de mangas lesbiens, VeryFriendly se fait le messager Yuri ....n'est-ce pas Zool ?



Vous avez peut-être lu, avec horreur et délectation, mon premier article sur ma quête effrénée maius vaine de manga lesbien dans une librairie de province.... (sinon, cliquez ici...)

Après moult investigations, j'en ai déduit qu'il fallait nous éclairer un peu sur cette littérature cachée : les Yuri !
En 1971, un magazine homosexuel pour hommes a appelé la communauté lesbienne de yurizoku du joli nom de "la tribu de lys" (alors qu'eux-même étaient des barazoku : la tribu de roses).
Ce nom a été repris dans de nombreux mangas qui ont alors désignés les personnages lesbiens en les nommant Yuri ou Yuriko.
Ce terme yuri ne fait pas de distinction. Il concerne aussi bien les relations sexuelles que l’on peut trouver dans des "hentai" ( mamga japonais à caractère pornographique) qu'une simple amitié intense, un amour romantique ou un désir physique comme on peut en trouver dans les mangas shōjo et surtout josei ou seinen. (les plus classiques)....

Aux USA, pour se démarquer de l’origine peu reluisante des mangas pornos, aux relations purement sexuelles, le terme shōjo-ai a été inventé (en analogie au shōnen-ai qui concerne les amours homosexuelles masculines) pour faire référence aux amours romantiques entre filles.

En France le yuri (manga lesbiens pour lesbiennes), en tant que genre, est souvent utilisé (et donc de façon abusive) comme synonyme de Shōjo-ai. Il exclut donc la pornographie à destination des hommes et fait référence aux mangas shōjo, josei et seinen qui présentent des relations féminines plus ou moins homosexuelles. Mais les filles, nous avons bien nos mangas, plus basés sur des histoires d'amours, qu'il faut différencier des histoires pornos entre lesbiennes pour hommes ! Eternel cliché...



Inscription à la newsletter