Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

Le sexe est-il une drogue ? Quelle est la spécificité de la dépendance au sexe ?



Suite de notre dossier proposé par notre Verypsy J.B. Demonteix sur la dépendance sexuelle.



Le sexe comme drogue ?

Parallèlement aux dépendances dites « avec produit » comme le cannabis, la cocaïne, l’héroïne, le crack, les benzodiazépines ou l’alcool, il existe des dépendances dites « sans produit ». C’est-à-dire que la personne ne sniffe pas, ne gobe pas, ne se pique pas, ne boit pas ou n’avale pas sa drogue. Je veux parler de la dépendance aux jeux, aux achats compulsifs, ou bien, et c’est notre propos ici : la dépendance au sexe.

Ce qui est spécifique à cette dépendance, donc, c’est qu’on ne s’injecte rien. Et pourtant, la dépendance existe bel et bien ! Passer des heures devant le porno à se branler de façon frénétique, collectionner les plans cul et ne jamais jouir pour pouvoir continuer à les enchaîner (jusqu’à une dizaine dans la journée), fréquenter les bordels et autres "bars à cul" dans l’idée de se faire le maximum de mecs en un minimum de temps, bref « avoir sa dose », c’est exactement le même système que n’importe quel addict à n’importe quelle substance.






Inscription à la newsletter