Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

Le nouveau Stephen Mc Cauley : L''(autre) homme de ma vie , est en librairie !



Richard Rossi est cadre dans une boite informatique bostonnienne, où il s’occupe des Ressources Humaines. Sa vie affective est bien gérée : un conjoint et un amant marié ! Tout roule jusqu’à ce que le danger s’immisce dans sa vie rangée, quand il apprend que son compagnon officiel pourrait refaire sa vie avec un autre homme..



Ah qu’il est bon de retrouver le style et la verve inimitable du grand Stephen Mc Cauley ! Depuis l'Unique Objet de mon affection, cet Irlandais émigré aux Etats-Unis, aujourd'hui Universitaire, nous enchante avec ses fictions douces amères, qui portent un regard à la fois cynique et tendre sur la réalité quotidienne de ses personnages, Peintre incontesté des moeurs occidentales, il met en scène des quadras en quête sempiternelle d'un bonheur fugace qui les oblige souvent à faire des choix cornéliens ! Sel ou poivre ? Partir et tout quitter ou rester. ?...C'est à peu près le type de questionnements auxquels ses héros ou plutôt ses anti-héros, sont confrontés !

Réparties acerbes et ironiques sont au rendez-vous dans son l''Autre homme de ma vie, Milieu social "bobo" mais borderline (la crise, déjà), critique politique de la fin de l’ère Busch... Le décor est campé !
Son personnage central, un quinqua (Mc Cauley a vieilli) "s’arrange" de sa double vie, jusqu’à ce qu’il découvre que son compagnon pourrait le quitter et que tout ne va pas si bien qu’il se plait à le penser (ou tout au moins à s’en persuader). Un personnage qui a priori pourrait être détestable, mais que Mc Cauley parvient finement à nous rendre très sympathique, avec l’empathie qu’il distille habilement au fil des pages. Les personnages secondaires, dont il dresse un portrait psychologique toujours précis sont eux aussi malmenés, mais toujours avec tendresse.

Stephen Mc Cauley parvient une fois de plus à nous faire sourire d’un quotidien pourtant effrayant et amère en diable, même si l'on peux noter une mélancolie et un désenchantement plus présent.
Au bord de la crise de nerfs, les acteurs du monde Mc Cauley passent toujours à travers les drames existentiels avec un certain sourire qui les sauve.
Et c’est cela que l’on aime !

L'(autre) homme de ma vie
Stephen Mc Cauley
Baker Street



Tags : lecture, livre, roman


Inscription à la newsletter