Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

Lara Fabian, icône gay et lesbienne ? La biographie qui révèle TOUT !



Peu de chanteuses sont aussi multiples : auteur, compositeur, comédienne et bien sûr chanteuse, Lara Fabian est une artiste, au sens plein du terme : extrêmement sensible, vibrant pour son art, elle ne laisse pas de marbre ! Soit on l’aime, follement, comme les milliers de fans qui la suivent en concert, soit on la critique, avec acharnement… Mais Lara Fabian a, comme d'autres artistes, un très fort lien avec les gays et les lesbiennes. Pourquoi ? Décryptage.



Lara Fabian, icône gay et lesbienne ? La biographie qui révèle TOUT !
Belgo-sicilienne de naissance et québécoise de cœur, elle est devenue en 25 ans de carrière (en 2011 - et 12 millions de disques vendus) une star dans ses deux pays, puis en France et aussi en Russie et au Brésil… Après avoir tenté sa chance en anglais aux Etats-Unis, essayé le cinéma et bientôt le théâtre, Lara Fabian est aujourd’hui l’une des étoiles de la chanson francophone dans le monde entier !
Réclamée par Johnny au stade de France en 1998, Propulsée en France par Serge Lama, Steven Spielberg lui a demandé une B.O et s’apprête à sortir un projet cinématographique et musical de qualité dans le monde entier : Mlle Zhivago… Seule ou en duo avec les plus grandes stars du monde (Maurane, Mario Frangoulis, Gigi D’alessio, et récemment Ray Charles) elle donne vie à des projets, à ses rêves et à ceux de son public !
Lara Fabian chante l’amour, dans toutes les langues, avec passion ! Tous les amours...
(Cliquez sur le lien ici pour commander la biographie...)




Le lien avec la communauté LGBT

Lara Fabian, icône gay et lesbienne ? La biographie qui révèle TOUT !
Bien plus que pour les causes naturelles, les maladies ou les grandes luttes associatives, Lara Fabian a donné, dans ses interviews ou ses chansons, une tonalité plus engagée, parfois militante, sur certains thèmes de société. Dans la lettre qu’elle écrit à Catherine Lara pour l’album « TLFM » et sa reprise de son tube romantique « Nuit magique », Lara lui rappelle la fameuse réponse qu’elle avait faite à Michel Denisot, dans « Mon Zénith à moi », sur Canal+ en 1986. « Qu'est-ce que vous regardez en premier chez un homme ? ». Catherine Lara lui répond du tac au tac et sans ambages « Sa femme »! Lara lui reconnait dans sa lettre, au-delà de ses qualités d’artistes, son intelligence d’esprit et son courage : « Quelle finesse, quelle sincérité, quelle classe ! ». C’est en effet l’une des premières stars à avoir fait son coming out, à dévoiler publiquement son homosexualité ! Nous ne sommes qu’en 1986. Même George Mickael et Elton John le dissimulent encore.
Dans « Nuit magique », Lara a vu comme nous tous une belle histoire d’amour, certes, mais a aussi cru détecter le sexe des deux protagonistes, c’est en tout cas ce « qu’elle y a lu entre les lignes » : une douce histoire de femmes qui se permettent une nuit d’amour après l’amitié, sensuelle et… « Romantique » (le titre d’une autre chanson de Catherine Lara), bien sûr ! Envoyez les violons !

Il faut dire que Lara est très sensible à l’amour, bien évidemment, mais aussi aux amours entre personnes de même sexe. Elle les a souvent chantées d’ailleurs : elle a repris « Comme ils disent » de Charles Aznavour dans son spectacle « En toute intimité », ou « Mujer contra mujer » (Une femme avec une femme dans sa version espagnole) de Meccano pendant sa dernière tournée sur certaines dates… Certains ont même voulu voir dans ses chansons « I am who i am » ou dans son duo 100% féminin avec Maurane « Tu es mon autre », une ode aux relations saphiques ! Certes… Mais plus que tout, Lara Fabian a surtout écrit et touché avec « La différence », un véritable plaidoyer pour le respect de l’amour homosexuel ! Loin d’être niaise, celle chanson évoque les injures, les peaux qui se frôlent, sans fausse pudeur mais également les enfants de ces couples, qu’ils soient là ou souhaités…

Alors pourquoi tant de connivence, de compréhension et d’évocation de ce sujet ? Certes, Lara parle de toutes les formes d’amour : heureuses ou malheureuses, familiale, amicale, sexuelle… ou homosexuelle, de toutes !
C’est surtout une histoire très personnelle. Dans l’émission « Rien à cacher » de Bernard Tapie sur RTL9 en 2005, Lara confiait en effet que ses deux meilleurs amis sont homosexuels. Elle y a donc été spécialement sensibilisée grâce à Nathalie, sa meilleure amie depuis l’adolescence. Cela part d’un choc surtout : « Ma meilleure amie m’a caché pendant 14 ans qu’elle était lesbienne et je l’ai su parce que la femme qu’elle aimait l’avait quittée. Quand je lui ai demandé pourquoi elle avait gardé ce secret si longtemps, elle m’a répondu qu’elle avait peur que je pense que son amitié avec moi pouvait dévier vers quelque chose de différent et qu’elle n’aurait jamais voulue me perdre ».
Ainsi, pour la réconforter, Lara lui a tout simplement dit qu’elle ne voyait aucune « différence » dans l’amour, que ce soit l’amour amical ou l’amour plus intime… Elle la aussi raconté l’histoire de son meilleur ami, à qui son père devait passer l'affaire de famille, mais qui avait finalement renoncé parce qu’il savait que son fils était homo. Lara, en écoutant son ami lui raconter cette histoire, lui avait dit que ce qui devait faire peur à son père, c'est « la différence ». Mais celui-ci s’est énervé : « la différence, mais quelles différence ? » ! Une réplique qui fera le sel de la chanson devenue célèbre, single devenu hymne d’une communauté, de ses fans homos, comme de tous ses fans qui militent pour le respect de toutes les formes d’amour d’ailleurs…

Lara s’est souvent confiée au magazine Tribu Move, qui traite de l’actualité culturelle gay-friendly. Elle parlait notamment de la chanson « Comme ils disent » qu’elle a souvent mise à son répertoire : « C’est le culot magnifique de monsieur Aznavour de dépuceler des thèmes très tabous avant que qui que ce soit n’ait osé le faire. Et pour moi, c’est la chance de devenir, l’espace d’un moment, un garçon qui en aime un autre, parce qu’on a tous une dualité, on a tous à la fois cette complémentarité et il ne faut pas que ça devienne un paradoxe. La plupart des gens croit qu’on ne peut être qu’une seule chose à la fois, où nous devons choisir notre camp et s’apposer une étiquette, et moi, ça m’insupporte parce que la richesse de la vie est dans la diversité, elle est dans l’éclectisme et la complémentarité et on ne peut pas être complémentaire si on est tous pareils ».

Lara décidemment très libérée, tient certainement cette richesse de ses années passées au Québec ou en Belgique, ces deux pays ayant été l’un des pionniers dans la libéralisation des mœurs, et dans la légalisation des unions entre personnes de même sexe ainsi que de l’adoption par des couples homos. Si ces débats sont encore d’actualité en France ou aux Etats-Unis, cela fait longtemps que les questions de légitimité, d’acceptation ou de droits ne posent plus dans de nombreux pays…

Très « militante », Lara a même son explication sur l’homosexualité, et explique pourquoi elle y est si sensible : « Tu sais, il y a le discours qui dit qu’on naît homosexuel et qu’on ne le devient pas, moi je pense qu’on naît tous être humain, donc implicitement on naît tout à la fois, on naît femme et homme, on a le noir et le blanc, le mal et le bien, le beau et le laid. Donc on a aussi l’amour d’un homme et l’amour d’une femme. On est contenu de ça. Alors certains le refoulent et vivent des frustrations horribles, des doubles vies, voire des cassures incroyables dans leur existence et d’autres l’assument en se foutant du pourquoi. Il ne faut pas toujours chercher la cause de l’homosexualité comme on cherche la cause d’une maladie, moi c’est ce que je ne supporte pas. Il n’y a pas de raison à certaines choses, il n’y a que des états et si on arrivait à accepter qu’on est des êtres, sans souligner les caractère différents et de vivre toutes les facettes de notre personnalité, c’est ce qui fait la richesse de l’être sans être pour autant des personnes schizophrènes ou complexes, mais des êtres complets. »

Elle donnera aussi de la voix sur ce sujet là à Patrick Sabatier en 1998 qui, dans son émission « Pendant la pub » sur la chaine TMC. Quand il lui demande, de façon très orientée, ce qu’elle pense de la gay-pride ou de ceux qui réclament des droits pour les homosexuels... Sans ciller, elle les défend ardemment. Lara « prêtera » même sa chanson pour accompagner les manifestations pour le PACS, le pacte civil qui permet en France aux homosexuels de s’unir et de se prévaloir des mêmes droits que les couples mariés, mais sous une forme différente…

Lara, par des positions audacieuses à certaines époques, puis dans la fidélité de sa tolérance et de ses messages d’amour à tous, est sans aucun doute devenue l’égérie d’un grand nombre de gays, et non moins de lesbiennes. Comme Dalida, Barbara, Sylvie Vartan ou même Chantal Goya, Lara a sa place parmi les « icônes gay ». A la fois pleine de sentiments, parfois de souffrance, à la fois populaire mais difficile à atteindre, glamour mais simple, elle ne pouvait que rejoindre à son tour les stars qu’elle aime et/ou qu’elle chante…

ENVIE DE LIRE PLUS ?

Lara Fabian, Toutes les femmes en elle (Biographie) / Par Jérémy Patinier
Prix : €18.50 (Paiement sécurisé via paypal ou carte bancaire)

DISPONIBLE DANS LE MONDE ENTIER GRACE A LULU.COM / En vente exclusive via Internet.
Expédié en 3 à 5 jours ouvrés
Cliquez sur le lien ici pour commander

Dans quelques semaines sur Amazon.com
Et en Février sur AppleStore pour la version numérique (iphone/ipad)
Lara Fabian, icône gay et lesbienne ? La biographie qui révèle TOUT !




Inscription à la newsletter