Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

La mauvaise vie, le livre de Frédéric Mittérand qui fait polémique



Edité en 2005, la Mauvaise vie de Frédéric Mitterand a connu un énorme succès à sa sortie et a enthousiasmé la critique. Quatre ans après, quand ce dernier est devenu Ministre de la Culture, le Front National, en la personne de Marine Le Pen, l'attaque sur un passage où il confesse des actes répréhensibles !



NDLR : Pour ou contre, répondez à notre chroniqueur Hugues Demussy ci dessous !

Ça commence par une biographie où l'auteur, Frédéric Mitterand, livre avec des accès de sincérité et un sacré talent , des réflexions sur sa vie intime, affective et sexuelle tourmentée. Rien n'est simple chez ce personnage hyper-sensible, très intelligent, qui a tout de suite le sentiment de ne pas être comme les autres. Mais tout cela est raconté avec une telle clairvoyance que l'on se dit que l'auteur ne se raconte pas d'histoires et qu'il connait ses démons.
Dans le passage incriminé, il évoque ses voyages en Thaïlande, où il a visité des bordels de jeunes garçons et ne s'y ait pas ennuyé ! (Mais cela reste entre description et fantasmes...)

Tout aurait pu en rester là, puisque personne à l'époque de la sortie de l'autobiographie ne s'était ému de ces confessions intimes, et au contraire, on avait salué le vrai talent d'écrivain de Frédéric Mitterand !

Mais entre temps, c'est à dire au courant de l'été, Frédéric Mitterand, a été nommé Ministre de la Culture dans le gouvernement Sarkozy.
Et l'on imagine bien que les nombreux ennemis dudit Ministre ont commencé à fouiller dans les poubelles de cet homme au passé sulfureux autant que brillant, pour en sortir de quoi alimenter la remise en cause de sa crédibilité et de sa légitimité pour occuper ce poste.
Mais il y a surtout son soutien à Roman Polanski, qui est aux prises avec une affaire de viol de mineur en ce moment.

Alors effectivement, le tourisme sexuel est condamné et Fréderic Mitterand a beau être une personnalité, il est tenu au mêmes devoirs citoyens que les autres et, en tant que Ministre, il doit être exemplaire... Certes, mais pourquoi fustiger ces faits aujourd'hui, puisqu'en tout état de cause, ils remontent à cinq ans en arrière, et encore une fois , ils n'ont pas été condamné à l'époque, par personne.

Et puis il y a cette mauvaise odeur qui entoure l'amalgame qui sera vite fait entre homosexualité et pédophilie, qui ne manquera pas d'être remis sur la table, surtout par des gens aussi fins et bienveillants que les dirigeants du Front National.

Alors, il vaudrait mieux en rester là.
Et pour savoir de quoi on parle, lisez ce magnifique livre réédité en poche !


NDLR : Pour ou contre, répondez à notre chroniqueur Hugues Demussy ci dessous !




Inscription à la newsletter