Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

"La belle au bois de Chicago" : comédie musicalement déchaînée !



Si vous aimez les univers déjantés et survoltés, vous devriez aimez "La belle au bois de Chicago". Comédie musicale, dansée-chantée-jouée par trois comédiens vitaminés, on entre dans un monde complètement fou (et folle) qui mélange les contes pour enfants, une compagnie de théâtre qui a du mal à gérer les ambitions et les égos de ses membres, et les plus belles chansons des "musicals" de Broadway. Des personnages hauts en couleurs vous entraînent dans un monde féerique, sexy, burlesque et poétique. Et surtout, une découverte : l'irrésistible Geraldine Brandao.



"La belle au bois de Chicago" : comédie musicalement déchaînée !
On entre petit à petit dans le monde complètement barré de cette troupe décalée, qui assume tout et joue sur toutes les gammes de l'humour pour assurer un divertissement bondissant : parodies surréalistes, comédie de situation, costumes et perruques, jeu avec le public, jeux de mots décalés... Le tout passe, en musique et en danse, avec une énergie communicative. Le talent d'interprétation de la charismatique Geraldine Brandao termine de nous convaincre et de nous faire mourir de rire ! Cousine dans le jeu des Foresti, Ferrier ou avec quelques mimiques truculentes à la Muriel Robin, "La belle" permet de faire passer les facilités d'un humour potache avec un talent et une décontraction délicieuse.
Son duo avec le pompier Rom'aric Poirier fonctionne parfaitement. Parce que les deux assument, dans un spectacle où les comédiens évitent -enfin- de se prendre au sérieux !

« Cette pièce est née d’une envie commune : mélanger le moderne et l’ancien et intégrer du chant et de la danse. Nous avons créé le spectacle en commençant par le choix musical, les BO des films Moulin Rouge et Chicago, chose qui généralement se fait dans le sens inverse. Nous nous sommes très vite dirigés vers le conte de Charles Perrault, La Belle au bois dormant, que nous avons transformé en parodie musicale déjantée. Trois personnages se sont très vite imposés lors de l’écriture : la princesse, le prince et le narrateur. Pour les numéros de danse, nous avons fait appel à une professionnelle qui a su conjuguer son univers chorégraphique avec notre humour » expliquent les comédiens.

LE PITCH :
Jeanne Vandamme, comédienne et productrice, décide de monter La Belle au bois dormant version music-hall. Lorsque son comédien principal meurt à quelques jours de la première, elle décide de le remplacer par le pompier du théâtre ! Forcément, ça va bloquer. Avec un melon gros comme ça, Jeanne va mener son monde à la baguette, non sans quelques dfficultés. Le narrateur du spectacle assiste à cette mise en scène dont il est l'otage autant que l'acteur. Démarre alors une répétition générale où jeu, danse et chant se suivent à un rythme effréné. Animaux, féérie, paillettes, maillots de bain et autres anachronismes sont les ingrédients épicés de cette comédie déjantée.

Après cinq mois de succès à la Comédie Saint-Michel à Paris et l’aventure du Festival off d’Avignon en juillet 2011, la pièce continue sur sa lancée et prend ses quartiers d’automne de nouveau à Paris au Théâtre musical Marsoulan, avant de partir en tournée.
Du 26 octobre au 14 décembre 2011.
Le mercredi à 21h30 (relâche le 16 novembre) et les 3 premiers vendredi de novembre à 19h15.
http://theatremarsoulan.fr/site.html

Puis
19 novembre 2011 : Château-Gontier (53) – Espace Jacques Brel
27 et 28 décembre 2011 : Alès (30) – Pelousse Paradise
20 et 21 janvier 2012 : Toulon (83) – Café théâtre Porte d’Italie
3 et 4 février 2012 : Alès (30) – Pelousse Paradise
19 mai 2012 : Le Plessis-Robinson (92) – Théâtre du Coteau
"La belle au bois de Chicago" : comédie musicalement déchaînée !



Inscription à la newsletter