Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

Interview : Samuel Perche joue en slip dans 'Un cœur en Herbe', au Théâtre Clavel...



Il sera à partir du 9 septembre, Olivier, un des trois protagonistes de la pièce de Christophe Botti, sur la scène du Théâtre Clavel.
Une pièce brillante, drôle, mordante … qui parle du couple, de l’amour, de la jeunesse, du temps qui passe… de la vie !
Nous avons rencontré ce comédien très séduisant pour qu’il nous parle de cette aventure à laquelle nous souhaitons tout le succès qu’elle mérite !



Veryfriendly : Bonjour Samuel , tu vas interpréter le rôle d’Olivier, sur la scène du Théâtre Clavel, dans un Cœur en Herbes , la nouvelle pièce de Christophe Botti. Parles nous de ce rôle ?
Olivier est un avocat, en couple avec Jacques depuis 11 ans. C’est un trentenaire énergique, quelqu’un de physique, presque un animal. La vie est une jungle et il pense que si l’on n’attaque pas, on se fait dévorer. Alors il chasse ; sexuellement c’est un chasseur. Mais c’est une carapace, un masque, une attitude sociale, qui cache des sentiments profonds et un besoin de tendresse, qu’il a du mal à exprimer. Les sentiments ce ne sont pas sa partie, il croit… Tout est prétexte à la séduction, au jeu, au désir… C’est un peu un obsédé… mais en réalité, c’est quelqu’un d’intelligent et de sensible. Il a une véritable profondeur. C’est un homme moderne, totalement dans le système, presque formaté mais qui arrive quand même à résister et à rester sincère, parce qu’il se rappelle d’où il vient et comment il en est arrivé là.

Veryfriendly : Olivier est un personnage à priori antipathique, mais tu lui donnes beaucoup de charisme ? Pour toi, qui est t-il ?
Comme je disais plus haut, je ne le vois pas comme quelqu’un d’antipathique, peut-être un peu ridicule parfois, un peu beauf, grossier… mais il n’est vraiment pas méchant. Son charme et sa dérision le rendent attachant, je crois. C’est ce que j’ai voulu faire en tout cas. C’est extrêmement plaisant à jouer la dérision. Et puis, c’est assez évident dès le début que ses provocations ne sont que des réactions. Il est dans l’image pour ne pas se dévoiler.

Veryfriendly :Cette pièce aborde de front les questionnements propres à la vie gay, et pourtant, elle parle au-delà à un public très large ? Comment l’expliques tu ?
La pièce parle du couple, des mouvements du désir à l’intérieur d’une relation, du désir extérieur, des tentations… à trois âges différents ; comment ça évolue avec le temps, comment chacun le vit, ce que chacun en fait… C’est assez universel. La plus grande facilité, rapidité, liberté de rencontres et de sexe est peut-être plus particulière à la vie gay… mais les questions sont les mêmes ! De toutes manières ces questions sont les mêmes pour tout le monde. Il y a des différences dans la forme, peut-être aussi dans les codes, mais le fond reste toujours le même. Désirer et être désiré… Aimer et être aimé… c’est la base de tout et de tout le monde, non ?

Veryfriendly :Tu joues une grande partie de la pièce en slip, as-tu hésité ? Est-ce difficile ?
Heureusement que Karl Galim nous a fait de superbes slips surtout… Je me retrouve en slip par provocation, de manière ludique… et c’est juste une petite partie de la pièce, mais c’est un moment qui a du sens… ce n’est pas gratuit, donc ce n’est pas difficile. Et pour Olivier, totalement décomplexé et certain de ses atouts physiques, le corps est un outils de séduction à part entière. C’était peut-être ça le plus compliqué : assumer que son corps soit objet de désir et d’excitation.

Un Coeur en Herbe, à partir du 9 septembre 2010, les jeudi, vendredi et samedi à 21h30. Theatre Clavel, 3 rue Clavel, 75019 Paris (métro Pyrénées) réservations 01 42 38 22 58.



Tags : gay, scène, theatre


Inscription à la newsletter