Veryfriendly, la plateforme de culture LGBT
              

'Il était une fois... Guilda" : Découvrez la reine des transformistes et des cabarets du Québec



À 85 ans, Guilda, Jean Guida de Mortellaro de son vrai nom, fait la rétrospective de sa vie mouvementée dans son autobiographie "Il était une fois… Guilda". Le premier travesti populaire au Québec, aussi le premier à avoir été convié sur les plateaux télévisés, a amorcé sa grande carrière de transformiste dans la peau d’une femme, en 1946, en France, et a remporté un fulgurant succès sur les planches québécoises depuis 1955...



Dans "Il était une fois… Guilda", Jean Guida de Mortellaro, parle de son enfance de Comte entourée de domestiques, de la Seconde Guerre mondiale, de son arrestation par la Gestapo, du ménage à trois qui a façonné sa bisexualité, de ses multiples mariages ratés, du kidnapping de sa fille, de son histoire d’amour avec un homme, de sa dépression, des escroqueries dont il a été victime, de sa relation avec certains membres de la mafia, mais aussi de l’extraordinaire carrière qu’il a menée, entouré de grands artistes du 20e siècle.

Jean Guida de Mortellaro a été le dernier protégé de la grande meneuse de revues Mistinguett. Il a également été recruté par Lou Walters (le père de la journaliste Barbara Walters), qui a fait de lui son travesti-vedette aux chic Latin Quarter de New York et de Miami. Durant sa carrière, Jean Guida de Mortellaro s’est lié d’amitié avec Édith Piaf. Il a également côtoyé Charles Aznavour, la princesse de Monaco Antoinette Grimaldi (la sœur du prince Rainier III), Jean Marais, Maurice Chevalier, Jean Grimaldi, Dominique Michel et une autre grande meneuse de revues : Joséphine Baker. De plus, dès son inauguration en 1967 jusqu’à sa fermeture en 2000, il a souvent tenu la vedette au Théâtre des Variétés, travaillant entre autres avec La Poune et Gilles Latulippe.

>> DES VIDEOS PAGE SUIVANTE





Inscription à la newsletter